Clôtures de maison : quelles normes ? Quels matériaux ?

Clôtures de maison : quelles normes ? Quels matériaux ?

Clôturer sa maison répond à de nombreuses utilités. En plus de délimiter parfaitement votre terrain, cette option vous permet d’éviter les regards extérieurs de vos voisins ou des passants. Sans oublier que la mise en place d’une clôture apporte un vrai cachet à l’ensemble de la maison. En effet, tout est envisageable, en termes de coûts et d’esthétisme lorsqu’on parle d’installer des clôtures. Toutefois, la liberté n’est certainement pas totale pour entamer de tels travaux. Il existe en fait des normes et des réglementations à respecter.

Les normes d’urbanisation à respecter

Avant de commencer tous travaux liés à l’installation d’une clôture de maison, il est recommandé de vous renseigner auprès de la mairie de votre commune pour savoir les réglementations en vigueur sur votre région. La plupart du temps, ces normes sont encadrées par le Plan Local d’Urbanisme de la ville. Par ailleurs, si aucune réglementation locale s’impose, vous devez ainsi prendre en compte des normes générales.

Dans tous les cas, il faut savoir que la mise en place d’une clôture de maison implique un permis de construire. Parfois, ce permis est accompagné d’une déclaration de travaux et vous ne pouvez pas refuser si votre terrain se situe dans un site classé ou près d’un monument historique. A souligner que les clôtures d’activités forestières et agricoles ainsi que les clôtures en haies vives, en fossés ne demandent pas de déclaration de travaux.

En ce qui concerne la hauteur de la clôture, selon l’article 647 du Code Civil, une clôture de séparation doit adopter une hauteur maximale de 3,20 mètres dans les villes ayant plus de 50 000 habitants. Tandis que cette dimension est de 2,60 mètres pour les communes de moins de 50 000 hab. Toutefois, il se peut que le PLU de votre commune détermine la couleur et la hauteur de votre clôture.

Le matériau idéal pour réaliser une clôture

Que vous souhaitez clôturer votre maison ou votre jardin, plusieurs matériaux sont envisageables pour réaliser cette séparation. Pourtant, le choix dépend en grande partie de la nature du terrain à clôturer et surtout à l’esthétisme voulu et au budget attendu pour la clôture.

On distingue ainsi la pierre ou encore le parpaing. Très plébiscité, ce type de clôture a l’avantage de perdurer dans le temps. Vis-à-vis d’intrusion, cette clôture répond effectivement à cette attente. Son bémol réside sur le fait que ce matériau reste onéreux sur le marché.

Pourtant, si vous avez un budget assez serré, ne vous inquiétez pas ! Vous pouvez tourner sur le grillage. Très design, il s’agit du matériau le plus prisé pour la réalisation des clôtures séparatives. Facile à installer, le grillage s’avère économique et celui-ci peut cacher ensuite grâce à la plantation de végétaux.

A la recherche d’une valeur sûre pour fabriquer votre clôture. Le fer forgé ne vous décevra pas. En plus de s’adapter aisément aussi bien aux styles classiques que contemporains, ce matériau est disponible en de différentes formes. En revanche, ce type de clôture nécessite un entretien spécifique afin d’éviter la rouille. A part ces catégories, vous trouverez également sur le marché des clôtures en bois, en PVC et en alu.